A table !, Nutrition
2

5 conseils pour mettre moins de sel dans ton assiette

 

5 conseils pour mettre moins de sel dans ton assiette Notre alimentation est souvent trop riche en sel (si si copine, fais pas celle qui sait pas 😰 ). Cette alimentation hyper salée a des conséquences sur la santé : hypertension artérielle, maladies cardiovasculaires, rétention d’eau et stimulation de l’appétit. Une « bonne résolution » pourrait être de saler autrement, toujours en ayant un goût agréable en bouche. Un tour de magie tout à fait possible grâce aux 5 astuces de Karina…

Karina« Manger des légumes à gogo peut être un bon moyen de prendre soin de ton corps et de ta santé… A condition de maîtriser ce que tu ajoutes dans tes plats. Il suffit d’un assaisonnement trop gras, trop salé ou trop sucré pour que ton repas se transforme en véritable catastrophe ! Avec ces 5 conseils malins, il y aura du pep’s dans tes plats et un bon équilibre alimentaire sera respecté. » – Karina

Conseil n°1 : sélectionne soigneusement tes légumes

sélectionne soigneusement tes légumesEn effet, lorsque les légumes n’ont aucun goût –ce qui arrive lorsqu’ils ont été cueillis avant leur maturité – nous sommes tentées d’ajouter du sel, du beurre, du ketchup, de la mayonnaise, etc… pour leur donner du goût. En revanche, les légumes de saison, cultivés localement et muris au soleil, sont gouteux et il suffit de peu pour en révéler tout l’arôme et le goût.

Conseil n°2 : choisis le goût, sans le sel !

choisis le goût, sans le sel !Le sel est un minéral nécessaire à notre équilibre acido-basique et donc à notre santé. Mais attention à ne pas en abuser. Mettre un peu de sel dans ses plats, marin de préférence car il contient de l’iode (un autre minéral indispensable), n’est pas contre-indiqué, sauf si on souffre d’hypertension.

La fleur de sel peut-être un bon choix. Récoltée à la main, en fin de journée, sur la couche supérieure des marais salants, la fleur de sel est le nectar de la mer. Ses cristaux fins d’une blancheur exceptionnelle, la hissent au rang des produits de grande qualité. C’est en l’ajoutant directement sur les mets, en très petite quantité, qu’elle révèle toute sa puissance.

Pour limiter la consommation de sel sans se sentir au régime, voici deux suggestions :

  • avogel-herbamare-2016L’Herbamare (AVogel) est un sel marin aromatisé aux légumes. Son goût est plus prononcé ce qui permet d’en mettre beaucoup moins. Herbamare existe aussi dans une version Diet, très pauvre en sodium où le sel est remplacé par du chlorure de potassium (un autre minéral important dans notre physiologie).
  • Le gomasio, condiment traditionnel oriental, est un mélange de graines de sésame (riche en oligo-éléments, en acides gras non saturés et acides aminés essentiels) et de sel marin. Il agrémente tous les plats cuisinés : viandes, poissons, légumes, salades, céréales, etc. Tu le trouveras en boutique bio, dans différentes versions : provençale, nature, aux algues, etc. pour varier les plaisirs. Il est facile à réaliser soi-même et peut se conserver plusieurs mois. De nombreuses recettes existent sur internet, toutefois je te recommande la plus grande vigilance dans la cuisson du sésame qui doit être douce, au risque d’oxyder l’huile de sésame (et qui dit oxydation dit : vieillissement accéléré. BOUHHHHHHHH quelle horreur !!!!!!).Conseil n°3 : ajoute des aromates

ajoute des aromatesLes aromates tels que basilic, estragon, ciboulette, coriandre, menthe ou le thym, peuvent remplacer le sel car leur goût frais et prononcé réveille les salades, légumes vapeur, pâtes, riz, viandes, poissons, etc. Utilise-les frais en été et surgelés en hiver et ajoute-les de préférence après la cuisson, directement sur les assiettes. Elles n’en seront que plus belles, plus savoureuses, plus appétissantes.

Conseil n°4 : use et abuse des épices

USE ET ABUSE DES épicesLes épices sont les reines de l’assaisonnement malin. Seules ou combinées, elles font des miracles en remplaçant avantageusement les matières grasses ou le sel comme dans les recettes ci-dessous.

Cerise sur le gâteau, elles recèlent de bienfaits pour la santé. La cardamome, la bardane ou encore le cumin, aident la digestion et limitent les ballonnements. Le curcuma associé au poivre noir a un effet anti-inflammatoire. L’ail des ours est antifongique, et la plupart sont anti oxydantes.

Conseil n°5 : adopte le lait de coco

adopte le lait de cocoGrâce à son parfum délicat et à sa texture fluide, le lait de coco se substitue avantageusement à la crème fraîche pour réaliser de délicieuses sauces légères pour gratins, poissons, viandes, etc tout en ajoutant un petit côté exotique très agréable.

Mes idées pour des recettes savoureuses, sans sel ajouté

Ingrédients pour 1 personne

Pour une salade :

  • 1,5 CS d’huile de colza
  • ½ CS de vinaigre balsamique
  • 1 CS de ciboulette ciselée
  • 1 CS de menthe grossièrement coupée
  • ½ cc d’ail des ours (en boutique bio)
  • 1 tour de moulin d’un mélange de 5 baies
  • 1 pincée d’Herbamare Diet

Pour un gratin de légumes :

  • 1 verre de lait de coco
  • 1 pincée de noix de muscade râpée
  • 1 cc de curcuma en poudre
  • 1 pincée de cumin en poudre
  • 1 pincée d’Herbamare aux légumes

Pour une papillote de poisson :

  • 1 cc de gomasio nature à saupoudrer sur le poisson
  • 1 gousse de vanille fendue
  • 1 tranche d’orange + 1 CS de jus à ajouter dans la papillote
Quelle est ta solution pour saler moins ?


Pour en savoir plus sur Karina 

KarinaKarina est naturopathe. Retrouve sa bio et visite son site web pour découvrir son profil.

Inscris-toi à ses conférences autour de l’alimentation, la gestion du stress, l’apprentissage du sommeil, les allergies et intolérances alimentaires…

2 Commentaires

  1. Je ne sale jamais mes plats. Chez moi une salière peut durer plus de 10 ans… mais ce serait sans compter sur l’homme, qui lui sale copieusement… Cela a été compliqué de lui apprendre à goûter avant de saler… mais à force, on y arrive… :p

Laisser un commentaire