Art, Culture
5

Botero, l’artiste qui fait éclater les formes

femme-lisant-botero

Il est un des artistes qui revendique la beauté toute en rondeurs. A l’heure la taille 000 est la tendance majeur, Fernando Botero trouve son inspiration dans les formes généreuses. Peintre et sculpteur latino-américain le plus coté au monde, et l’un des rares à être reconnu de son vivant pour son style propre dissociable de tout courant artistique. L’artiste expose en ce moment dans 3 galeries en France. Portrait d’un homme à formes…

Fernando Botero Angulo, né le 19 avril 1932 à Medellín, est le peintre et sculpteur latino-américain le plus coté au monde, connu pour ses personnages aux formes rondes et voluptueuses. Il est l’un des rares à être reconnu de son vivant pour son style propre dissociable de tout courant artistique. Au gré de ses nombreux voyages aux Etats-Unis et en Europe, Fernando Botero a développé un style qui lui est propre. En 1955, il retourne en Colombie à Bogotá et en 1957 assied définitivement sa notoriété avec la « Nature morte à la mandoline ». Le style « botérien » est né ! Ce style, que l’on peut remarquer tant dans ses peintures ou dessins que dans ses sculptures, lui permet de n’être associé à aucun mouvement ou courant, passé ou présent.

Avec ironie et ingéniosité, Botero fait éclater les formes, les cuisses, les bras, les joues… Les personnages gonflent, les robes bouffent, les instruments perdent le sens de leur proportion. Botero séduit avec les couleurs chatoyantes et les formes enjouées et démesurées de ses œuvres. Il enchaîne les récompenses : au Salon des artistes colombiens en 1958 avec sa peinture « La alcoba nupcial » (La chambre nuptiale), le prix Guggenheim International Award pour la Colombie en 1960 avec son œuvre « La Bataille de l’archi-diable », le prix au Salon Intercol des Jeunes Artistes du musée d’Arts Modernes de Bogotá en 1964 avec sa peinture « Pommes ».

Dans ses œuvres, les natures mortes, les nus féminins, les portraits de famille, la tauromachie ou la société colombienne sont de récurrentes thématiques.  Son oeuvre est par ailleurs essentiellement inspirée de l’art précolombien et populaire. L’artiste s’adonne également à la reproduction de peintures célèbres comme Mona Lisa, caricature de La Joconde de Léonard De Vinci, Infanta Margarita de Les Ménines de Diego Vélasquez, Federico da Montefeltro de Piero della Francesca.Museo_botero

Un musée lui est aujourd’hui consacré à Bogotá avec 123 de ses créations et 85 œuvres d’autres artistes comme Auguste Renoir, Pablo Picasso, Joan Miro, Salvador Dali, Marc Chagall, Max Beckmann, Pierre Bonnard…Le musée d’Antioquia comporte le plus grand nombre d’œuvres de l’artiste : il lui fit don de 187 œuvres (toiles, dessins et sculptures) en 2012. L’artiste vit et travaille aujourd’hui à Paris en France, mais aussi à New York aux Etats-Unis et à Pietrasanta près de Lucques en Toscane.

Mais pas besoin d’aller très loin pour admirer le travail de Fernando Botelo. 3 galeries françaises exposent l’artiste en ce moment :

  • GALERIE DU CHÂTEAU DE POMMARD * 15, rue Marey-Monge, 21630 Pommard * Tél : +33 (0)3 80 22 08 26
  • GALERIE DE L’ALPAGE III * Espace Diamant, 73120 Courchevel 1850 * Tél : +33 (0)4 79 55 25 01
  • GALERIE D’ART ÉLYSÉES – PARIS * Elysées 26 – 26, avenue des Champs-Élysées, 75008 Paris * Tél : +33 (0)1 42 89 41 21

Pour en savoir plus / Sources : 

voyage-colombie.com

galeries-bartoux.com

5 Commentaires

Laisser un commentaire