Bien-être, Estime de soi
0

Comment améliorer ma confiance relationnelle ?

amis_heureux

Vous avez peur de parler en public ? Vous avez l’impression que tout le monde va voir à quel point vous vous sentez « nulle »? Vous ne savez jamais comment faire la conversation ? Découvrez les conseils pour une meilleure aisance relationnelle!

Après la sécurité de base, la confiance en son identité et en ses compétences, la confiance relationnelle est la dernière composante de l’estime de soi. Etre à l’aise en présence des autres, c’est souvent un objectif que nous voulons atteindre. Mais avant de vous parler d’astuces, il faut que l’on identifie les 3 points qui peuvent vous empêcher d’atteindre cette aisance relationnelle :

moquerie

1.  Le manque de modélisation

Quand Maeva rencontrait une difficulté avec ses copines de classes, ses parents lui disaient « hors de la famille, point de salut ! ». Ils lui disaient que les autres étaient dangereux et qu’elle ne pouvait compter que sur sa famille. Autant vous dire que Maeva n’a jamais vu ses parents inviter des amis à la maison et elle a, aujourd’hui encore, bien du mal se faire des amies.

2.  L’apprentissage par le mimétisme

Il en va de même pour les relations. Voir vos parents accepter des cadeaux, demander des services, refuser de reprendre le plat de résistance ou donner des compliments… nous permet de savoir comment faire avec les autres personnes qui nous entourent. Les relations sont régies par des règles plus ou moins explicites. Mais si vous n’avez pas appris ses règles dans votre enfance, il est fort possible que vous soyez perdues maintenant que vous êtes adulte.

3.  La honte

Camille a un an de moins que son frère ainé, Albanqui était un élève brillant apprécié des professeurs et de ses copains de classe. Durant toute sa scolarité (soit pendant plus de 12 ans ), Camille a entendu ( : « ah vous êtes la sœur d’Alban, vous avez de la chance d’avoir un frère si brillant et en plus agréable en groupe, nous verrons si vous faites aussi bien ! » Autant vous dire que Camille a eu beaucoup de mal à trouver sa place.

A retenir : si vous avez grandi en ayant un regard positif et bienveillant sur vous, vous vous sentez acceptée telle que vous êtes et les autres vont paraissent amicaux. Mais si votre enfance a été bercée  de jugements, de comparaisons, d’humiliation ou de secrets, vous avez appris à cacher qui vous êtes vraiment.

Ainsi, pour être acceptée de vos proches, vous avez appris à dire et faire ce qu’ils attendaient de vous. On vous a fait croire (ou vous avez conclu) que vous n’étiez pas acceptable telle que vous êtes. Alors, pour éviter le rejet, vous avez mis le fameux « masque ». Seulement sous ce masque, il y a celle que vous êtes vraiment. Ce masque vous protège tout en vous empêchant d’être authentique avec les autres. La rencontre avec les autres personnes vous fait peur, car vous pourriez être démasquée et rejetée. Certaines disent : « j’ai peur du regard des autres », en fait ce n’est pas de la peur. C’est ce qu’on appelle la honte toxique.

En vous débarrassant de cette honte toxique, vous assumez pleinement qui vous êtes et vous vous rendez compte que vous avez votre place en tant qu’humain.

champagne
Alors quoi faire pour augmenter votre confiance relationnelle ?

1.  Ancrer de nouvelles croyances

Sur de petits papiers placés en évidences (sur votre réfrigérateur, votre table de nuit, sur votre miroir, etc.) écrivez :

  • Je peux aller vers les autres
  • Je prends ma place
  • Je peux aimer et être aimée
  • Tous les humains vivent les mêmes choses
  • Je fais partie du groupe des humains.
  • J’ai le droit de refuser, de demander, de recevoir et de donner…

D’autres croyances positives vous sont proposés dans les articles précédents, n’hésitez pas à les utiliser.

2.  Tenter de nouvelles expériences

  • Regarder les gens dans les yeux et souriez !
  • Adresser la parole à 3 personnes dans votre journée. Demander l’heure ou votre chemin, même si savez où vous allez.
  • Accepter les invitations qu’on vous propose : boire un café, voir une expo, danser, faire du co-voiturage…
  • Intégrer un groupe thérapeutique qui vous permette de dépasser la honte et de découvrir que chacun vit la même chose.

Vous êtes unique ! Personne d’autre que vous n’a votre parcours, vos qualités et vos savoirs faire, alors allez-y : faites en profiter le monde !!

Audrey, Thérapeuthe et chroniqueuse de la rubrique « Estime de soi »

 

Des questions ? Envie de nous raconter vos expériences ? Faites nous en profiter en laissant un commentaire.

Les Pulpeuses

0 Commentaires

Laisser un commentaire