Culture, Spectacles
2

DANSE : « La femme qui veut rendre le monde heureux »

jeannine wawa

Elle s’appelle Jeannine, elle a 34 ans et elle est à la tête d’une association comme on n’en voit pas tous les jours. Rencontre.

Jeannine nous a ouvert les portes d’un univers qui entend démocratiser les danses, éveiller les gens à la beauté des différentes cultures et aussi permettre aux femmes d’assumer leur corps dans son intégralité. Un pari réussi qu’elle nous explique dans une interview décalée et pétillante.

Une passionnée de danse attachée au métissage culturel

jeannine wawa assoLa première chose qui frappe chez Jeannine c’est son sourire, son visage franc et sincère, sa beauté naturelle et ses formes généreuses. Né à Paris, cette franco-camerounaise a grandi au Cameroun. « C’est un pays qui a la musique dans la peau, explique-t-elle. J’ai grandi avec et la danse a fini par tout naturellement rythmer ma vie ». Mais avant de devenir danseuse professionnelle, cette « créative-hyperactive » a travaillé dans la communication, le marketing et les achats à Lille. « Je ne me suis jamais arrêté de danser. A Lille, j’ai rencontré Johanna, une danseuse phénoménale qui m’a fait découvrir les danses brésiliennes. Ca a changé quelque chose en moi ».

Baroudeuse dans l’âme et aventurière, elle décide de parcourir le monde et de suivre des stages avec les meilleurs danseurs au Sénégal, au Burkina Faso, à Paris, en Italie et en Belgique. « Je suis revenue à Lille avec une technique perfectionnée et surtout avec l’envie et le besoin de transmettre mon savoir ».

La femme aux 1000 projets

Danseuse, rédactrice ou créatrice, Jeannine se définie elle-même comme une touche à tout, une femme qui a des idées plein la tête… Mais pas que ! C’est surtout une entrepreneuse déterminée qui mène ses projets d’une main de fer. A la suite de ses voyages et de ses découvertes, elle décide de réunir ses passions (danse, mode et beauté) en un seul projet et créé Wa Wa arts évènements en 2011 dit Wawa l’asso . « Il s’agit d’une association loi 1901 qui propose la conception et la diffusion de projets solidaires, culturels ainsi que des animations artistiques autour des cultures africaines, caribéennes et brésiliennes », précise la jeune femme.

animation wawa lasso

Wa Wa l’Asso

Animations artistiques, Ateliers, cours, stages et grands événements culturels agrémenté d’un web magazine, Le Nord on dit qu’Wa et bientôt une chaine TV youtube sont autant d’actions proposées par l’association de Jeannine. « Nos ateliers, cours et stages tournent tous autour de l’acception, l’estime de soi, la rencontre avec l’autre et le métissage culturel ».

L’association a créé une école de danses afro-urbaines, la première à Lille : la Waka Waka Dance Academy. Y sont dispensés des cours de Ndombolo, Coupé Décalé, Azonto, Afrobeat, Twerk, Soca, Kuduro, Afrohouse, Reggaeton, Samba Axé,). L’association propose aussi des ateliers beauté et bien être, des ateliers de musique et à venir des after work pour créer du réseau et mettre en valeur des talents et des entrepreneurs.

A-t-on besoin d’être expert (et svelte) pour assister aux cours de danse par exemple ? « Bien sûr que non ! Ici, on se moque de ta couleur de peau, de ta taille ou de tes compétences, affirme Jeannine. Ce qu’on veut, c’est que tu t’éclates avec nous, que tu repartes avec un sentiment de fierté ». Un état d’esprit solidaire, positif basé sur le partage et l’amour de l’autre qui donne envie !



Pour en savoir plus les animations, rendez-vous ici.
Pour ne rien rater de l’actu de Wa Wa l’Asso : 

 

 

 

 

2 Commentaires

  1. merci pour ce portrait – Je suis super touchée et ravie de partager mon amour pour les cultures afro caribéennes et brésiliennes. Mille mercis « Les pulpeuses »

Laisser un commentaire