A table !, Nutrition
0

Les vertus insoupçonnées des algues

Les vertus insoupçonnées des algues

Brunes, Rouges, Vertes… Les algues sont très tendance dans les grands restaurants et débarquent aujourd’hui dans nos cuisines, pour le plus grand bonheur de notre petit bidou. Karina, naturopathe et chroniqueuse 10LesPulpeuses.com, t’explique comment choisir et cuisiner les algues !

Karina« Les algues font partie de ce qu’on appelle les « alicaments ». Ce sont des aliments aux vertus thérapeutiques, telles que leur action dans notre organisme est comparable à celle des médicaments. Si la consommation d’algues fait partie intégrante de la cuisine asiatique, celle-ci n’en est qu’à ses débuts dans l’art culinaire français. Introduites en France grâce aux restaurants et traiteurs japonais ces algues représentent une véritable aubaine pour notre corps. Elles sont riches en nutriments et ont de réels effets sur la santé. Découvrons le portrait de ces mystérieux végétaux… » – Karina

D’où viennent les algues ?

Les algues ont 2 origines : la mer et l’eau douce des lacs et bassins. Parmi les algues de mer, encore appelées « légumes de la mer » on trouve :

légumes de la mer algues

  • la nori, le lithothamne, la dulse ou encore l’agar agar qui sont de couleur rouge,
  • la laitue de mer de couleur verte,
  • le wakamé, les haricots de mer et le kombu qui sont des algues brunes.

Quant aux algues d’eau douce, dites « algues bleu-vert », les plus répandues sont :

  • la klamath qui provient du lac Oregon aux USA
  • la spiruline, cultivée en bassins dans le Sud de la France.
Les alliées de notre organisme

Les algues de mer absorbent les minéraux de la mer, ils en sont gorgés. Ils ont tendance à stocker davantage de calcium et de fer que les légumes terrestres, ce qui leur confère des propriétés alcalinisantes. Riches en iode, ces algues sont précieuses pour protéger notre thyroïde. Elles contiennent également des protéines, des fibres, des antioxydants et des vitamines A, B et C. Une mention spéciale pour l’algue brune qui a la particularité de renfermer de la provitamine A, un antioxydant qui nous protège notamment du cancer, des troubles de la vue et des risques d’infection.cuisiner les algues

Les algues d’eau douce renferment des propriétés nettoyantes, drainantes, alcalinisantes et reminéralisantes. Le bleu provient d’un pigment unique, la phycocyanine aux propriétés anti-inflammatoires. La klamath est moins riche en fer que la spiruline mais elle contient de la vitamine C, ce qui rend son fer plus assimilable. Grâce à sa haute teneur en chlorophylle elle assainit la flore intestinale et elle est également reconnue pour ses propriétés anti-cancer et anti-dépressives. Parmi les algues d’eau douce on trouve aussi la chlorella, une algue verte aux vertus drainantes, régénérantes et stimulantes de l’immunité.

Comment les consommer ?

algues sushiCrues, cuites, fraîches ou séchées, elles se conjuguent à la cuisine au quotidien. Les algues de mer font partie de l’alimentation. En paillettes (« salade de la mer » ou « salade du pêcheur »), elles se saupoudrent directement sur les salades, crudités, purées, plats de légumes, omelettes, sauces pour accompagner le poisson ou la cuisson des moules. Séchées (en vrac), elles se réhydratent pendant 15 mn dans l’eau ou directement dans l’eau de cuisson. Fraîches, elles se rincent abondamment pour en retirer le goût salé et s’ajoutent à la cuisson des pâtes, du riz, des poissons ou se préparent en tartare. Les haricots et la laitue de mer se cuisent comme des légumes. Le kombu, quant à lui, est particulièrement apprécié dans les bouillons et les plats à base de nouilles asiatiques.

A contrario, les algues d’eau douce se consomment sous la forme de comprimés, gélules, poudre ou liquide. Selon la recommandation d’un naturopathe, on peut faire une cure d’1 à 3 mois, à raison de 3 à 10g par jour pour la spiruline et d’1 à 2g par jour pour la klamath. Toutefois, la spiruline fraîche ou en poudre peut aussi agrémenter avantageusement les soupes, purées, desserts, salades et boissons.

Une recette pour épater tes invités à l’apéritif : Le tartare d’algues

Ingrédients

  • 10 c.à.s. de laitue de mer et 2 c.à.s. de nori en paillettes
  • 50 ml d’eau
  • 75 ml d’huile d’olive bio vierge
  • 2 c.à.s. de vinaigre de cidre
  • ½ gousse d’ail
  • un petit peu de gingembre (frais râpé ou surgelé)
  • 2 pincées de sel
  • 1 tour de moulin à poivre
  • 1 concombre

Préparation 

Mixer le tout à la moulinette ou au blender (pas trop fin), mettre dans un récipient couvert et réserver une nuit dans le réfrigérateur.

Couper des rondelles de concombre et étaler un peu de tartare d’algues, à la façon d’un toast. On peut aussi remplacer le concombre par des tranches de radis noir ou plus classiquement, un toast de pain aux noix.

Et pour le fun, laisse tes convives deviner ce qu’ils dégustent…. Succès assuré !

 



Pour en savoir plus sur Karina 

KarinaRetrouve sa bio dans la rubrique Nos chroniqueurs

Visite son site web 

Inscris toi à ses conférences

Laisser un commentaire