Bien-être, Estime de soi
0

Pour en finir avec « l’épreuve du maillot de bain »

young-woman-1208056_1280

Ce n’est pas pour rien qu’on parle « d’épreuve » quand vient le moment de se mettre en maillot de bain. Souvent notre propre regard est beaucoup plus critique et méchants que celui des autres. Surtout, notre regard est bien souvent déformé. Pour ne plus subir ces « auto-jugements », Audrey (thérapteute) te propose un exercice qui te plaira à tous les coups !

audrey descamps thérapeute« La perspective de l’essaye de maillot de bain en fait trembler plus d’une! Peau trop blanche ou terne, rides, bourrelets, vergetures, veines apparentes, seins trop petits ou trop gros, cellulite, taille de fesses pas « comme il faut »… le cortège des imperfections démarre ! Alors plutôt que de commencer un régime express qui te détraquera la santé, ou de te culpabiliser des séances de sport que tu aurais dû faire en temps et en heure (tu me diras : « il n’est jamais trop tard pour commencer »…), j’ai trouvé un truc ! » – Audrey

Passe un accord avec toi-même 

Profite de ce passage par la case « maillot de bain » pour avancer sur la voie de ta liberté personnelle et du bonheur ! Je m’explique : Don Miguel Ruiz dans son livre « Les 4 accords Toltèques », propose de suivre 4 principes pour changer ta vie. Le premier accord Toltèque est « Que ta parole soit impeccable » !

Que veut-il dire par « parole impeccable » ?DSCF7071 (1)

Etre impeccable, c’est ne rien faire contre soi même. Lorsque vous êtes impeccable, vous assumez la responsabilité de vos actions mais vous ne vous jugez pas, vous ne vous critiquez pas. (page 49 – Les 4 accords Toltèques)

Alors dis comme ça, ça semble être simple. Mais une fois devant ton miroir tu constateras que c’est facile à dire et difficile à faire.

Nous avons tellement entendu de critiques tout au long de notre existence qu’elles ont poussées comme du chiendent dans notre quotidien. La façon dont nous pensons et parlons conditionne nos façons d’agir. Les jugements et les critiques nous enferment et agissent sur nous comme de la magie noire.

Ex : Si un jour, on m’a dit « Tu parleras quand tu auras quelque chose d’intéressant à dire », je vais prendre du temps avant de parler pour trouver quelque chose d’intéressant, puis à force de réfléchir à ce que je pourrais dire, on finira par me coller l’étiquette de la fille timide qui ne dit jamais rien. Et voilà comment une phrase dite un jour agit comme un sortilège.

Comment faire pour conjurer ces mauvais sorts ?

Devant ton miroir, sur la plage, en maillot ou en robe, regarde ce qui est beau en toi. Regarde des atouts. Sème des graines d’amour, de bienveillance et de douceur à ton égard.

Concrètement, tu peux faire la liste de ce que tu aimes chez toi. Si tu n’arrives pas encore à voir les belles choses en toi, demande aux personnes qui t’entourent ce qu’ils apprécient en toi. Tu pourrais être étonnée ! Je t’invite à laisser fondre ces compliments sur ton cœur comme la glace pistache fond sur ta langue.

Note : Etre douce avec soi même peut prendre du temps, tout l’été et peut-être plus encore… Alors si , à la rentrée, tu as envie ou besoin d’être accompagnée pour changer ton regard sur toit même, nous pouvons nous rencontrer pour en parlez de vive voix ! – Audrey

 



Pour en savoir plus sur Audrey

audrey descamps thérapeuteDécouvre sa bio dans la rubrique « Nos chroniqueurs »

Visite son site web pour approfondir certains sujets ou pour prendre rendez-vous

Laisser un commentaire